Perte de cheveux : que faire ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
TABLE DES MATIÈRES
Perte de cheveux que faire ?

L’alopécie a toujours constitué un véritable casse-tête pour les hommes. En effet, sous l’effet de la testostérone, hormone masculine par excellence, la ligne d’implantation des cheveux a tendance à reculer peu à peu. On parle alors de perte de cheveux homme. Ce phénomène s’observe au fur et à mesure que l’âge évolue, et prédispose naturellement la très grande majorité des hommes à la calvitie avec le temps. La perte de cheveux chez les femmes est également impactante. En dehors des causes hormonales, d’autres causes potentielles d’alopécie existent, notamment le stress, la période du post-partum chez la femme, les étiologies traumatiques (par brûlures thermiques ou caustiques), celles pathologiques (en rapport avec des maladies affectant le cuir chevelu comme la teigne, la pelade, certaines carences alimentaires, l’hyperthyroïdie et l’hypothyroïdie, etc.), celles environnementales (changements saisonniers, pollution, etc.) et celles iatrogènes (induites par des prises médicamenteuses).

Quelle qu’en soit, la cause de la perte de cheveux, la préoccupation majeure quand on se retrouve avec une alopécie, c’est comment faire pour retrouver sa chevelure d’antan. S’il est vrai que plusieurs possibilités sont avancées de nos jours pour remédier à la perte de cheveux, il est important de rappeler qu’elles ne se valent pas toutes, aussi bien en termes de principe, d’efficacité et de coût. Des astuces traditionnelles aux dernières techniques chirurgicales de greffe de cheveux, en passant par les traitements médicamenteux, voici un rapide tour d’horizon des principales solutions envisageables pour remédier à une alopécie à l’heure actuelle !

Des solutions naturelles aux résultats mitigés pour lutter contre la perte de cheveux

De nombreuses recettes existent de nos jours pour stimuler la pousse des cheveux de façon naturelle, notamment avec des produits à base de plantes. Certaines recettes préconisent la réalisation de massages à faire de manière circulaire avec les bouts des doigts, avec des huiles végétales, telles que l’huile de coco (qui serait capable de pénétrer le cuir chevelu) et l’huile de ricin. Cette dernière en particulier est très adulée pour son prétendu effet stimulant sur le développement des phanères (les cheveux et la barbe surtout). Attention, cela n’est pas scientifiquement prouvé.

De telles pratiques auraient pour effet une stimulation de la circulation sanguine et donc du processus de pousse des cheveux. D’autres remèdes naturels sont également préconisés, concoctés à base d’épices et d’herbes. Ces matières premières apporteraient des nutriments aux racines des follicules du cuir chevelu, ce qui pourrait optimiser de facto la croissance des cheveux. Le Romarin, l’ortie, la cannelle, le curry et la prêle des champs sont autant de plantes citées dans ce cadre. Cela dit, comme pour l’huile de ricin et de coco, leur efficacité n’a pas été scientifiquement démontrée.

Ne vous attendez donc pas à des miracles. De plus, ne mettez pas toutes les plantes sur vos cheveux, car  il n’est pas exclu qu’ils comportent des substances potentiellement toxiques pour les cheveux, pour le cuir chevelu, ou qu’ils aient d’autres répercussions sur votre santé.

Traitements médicamenteux et perte de cheveux = effets secondaires et efficacité moyenne

Perte de cheveux que faire ?

Certaines molécules se sont révélées plus ou moins efficaces pour empêcher la perte de cheveux. Il s’agit notamment du minoxedil et du finastéride. Le minoxedil permet de stopper ou de freiner l’alopécie dans 70 % des cas, mais l’effet de cette molécule est limité, car elle ne permet pas la repousse des cheveux perdus. Le finastéride quant à lui se révèle plus efficace, car il permet non seulement de ralentir l’évolution de la perte de cheveux, mais aussi de stimuler la repousse des follicules dans une certaine mesure.

Cela dit, le minoxedil et le finastéride ne sont pas dépourvus d’effets indésirables. Perte de moral, dysfonction érectile, les effets secondaires sont réels.

Par ailleurs, les effets des deux molécules ne sont pas durables et le bénéfice des médicaments est perdu dès que vous arrêtez de les prendre.

Pour autant, rassurez-vous : tout n’est pas perdu si vous êtes sujet à de l’alopécie. Si vous tenez à retrouver une chevelure de qualité, il est préférable d’envisager une greffe de cheveux.

La greffe de cheveux, une solution qui efface la perte de cheveux

Perte de cheveux que faire ?

Depuis leur avènement, il y a quelques années, les techniques de greffe de cheveux ont littéralement révolutionné la prise en charge de la perte de cheveux, quelle qu’en soit la cause. Les différentes techniques d’implants capillaires que sont le Follicular Unit Extraction (FUE), la Direct Hair Implantation (DHI) et la DHI Sapphire, une évolution de la DHI, concourent à redonner le sourire à des milliers de personnes à travers le monde.

Pourquoi miser sur ces solutions pour pallier une perte de cheveux ? Déjà parce que contrairement aux recettes naturelles et aux traitements médicamenteux précédemment mentionnés, les greffes de cheveux se font suivant un principe qui garantit une efficacité certaine. De plus, si la qualité est garantie contrairement aux remèdes naturels contre la perte de cheveux ou aux médicaments, une greffe de cheveux vous accompagnera à vie.

Les meilleures méthodes de greffe de cheveux.

La méthode FUE consiste en l’extraction des cheveux de la zone donneuse (la région occipitale dans la très grande majorité des cas) un à un. Ces cheveux sont ensuite implantés l’un après l’autre dans la zone receveuse dégarnie. Dérivée de la FUE, la DHI part sur le même principe, à la différence près qu’ici, l’implantation des follicules dans la zone dégarnie se fait à l’aide d’un stylo. L’utilisation de ce stylo permet d’avoir une meilleure précision et une plus grande efficacité dans la manipulation des greffons.

Évolution de la DHI, la DHI Sapphire consiste à utiliser une lame en Sapphire plutôt qu’en métal pour prélever des follicules dans la zone donneuse. Elle implique ensuite la réalisation de micro-incisions dans la zone receveuse avant d’y implanter les greffons à l’aide du stylo.

Entre autres avantages, la DHI Sapphire permet un meilleur taux de survie des follicules. Elle vous assure un résultat naturel pour votre greffe de cheveux, tout en favorisant une cicatrisation et une convalescence plus rapides, avec moins de stigmates. De plus, comme les autres techniques de greffe de cheveux, la DHI sapphire vous assure un résultat durable.

Le prix pour en finir avec la perte de cheveux

Les prix de la greffe de cheveux sont variables suivant la technique employée et la destination choisie pour en bénéficier. En France et dans la plupart des pays européens, la greffe de cheveux est facturée au follicule implanté, ce qui justifie le fait que les tarifs des techniques d’implants capillaires y soient un peu élevés (entre 6000 et 15 000 euros en moyenne pour la DHI Sapphire par exemple). 

Par contre, dans d’autres destinations comme la Turquie, des forfaits y sont proposés. Ces forfaits plus avantageux incluent l’hébergement dans un hôtel de luxe, le déplacement vers la clinique,  une consultation avec un chirurgien de renom, le bilan préopératoire et la greffe de cheveux proprement dite, avec un suivi postopératoire. 

La Turquie se veut être le leader mondial de la greffe de cheveux.

À l’instar de la silicone valley, la Turquie est un hub de l’implant capillaire.

Soutenues par les subventions gouvernementales, les meilleures cliniques d’implantation capillaires se spécialisent uniquement dans ce service. Ceci leur permet d’être à la pointe de la technologie et les chirurgiens qui ne pratiquent que des greffes de cheveux deviennent des experts dans leurs domaines.

Dans notre clinique Cosmedica par exemple, vous pourrez vous faire prendre en charge pour 2100 euros au total, tout en ayant l’assurance d’un rendu durable et de qualité. 

Pour en savoir plus, contactez-nous pour une analyse gratuite de vos cheveux !

L’importance de choisir votre chirurgien pour une greffe de cheveux réussie

croûte greffe cheveux

Le succès ou la réputation d’une clinique, basée sur l’expertise d’un ou de quelques chirurgiens y opérant, ne vous garantit pas forcément une greffe de cheveux de qualité. En effet, pour gérer l’affluence, les cliniques délèguent fréquemment des interventions chirurgicales avec des équipes moins expertes, moins expérimentées. 

Pour cela, il est important de choisir votre chirurgien avant l’intervention. Un choix que toutes les cliniques ne vous donneront pas, mais qui est possible dans notre clinique Cosmedica, où vous pouvez décider de vous faire opérer exclusivement par le Dr Levent Acar lui-même.

Ce chirurgien a plus de 19 000 opérations de greffe de cheveux à son actif et il fût l’un des pionniers et une référence mondiale en matière de greffe de cheveux DHI Sapphire.

Pour en savoir plus, contactez-nous pour une analyse gratuite de vos cheveux !

Demandez une analyse et une consultation gratuites de vos cheveux

La greffe de cheveux pendant la pandémie de Corona

La clinique Cosmedica prend la situation actuelle très au sérieux et a pris des mesures en conséquence, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la clinique. Nous proposons à nos patients un test PCR COVID-19 sur place. En outre, nous soutenons nos clients qui ont des questions concernant leur transplantation capillaire en Turquie pendant la pandémie.