Quels traitements à la perte de cheveux ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
TABLE DES MATIÈRES
Quels traitements à la perte de cheveux

Que l’on soit un homme ou une femme, la chevelure constitue un atout charme indispensable. Les voir tomber devient alors une véritable source d’inquiétude. Comment surmonter ce complexe si ce n’est par des traitements qui sont supposés faire repousser les cheveux ? Dans ce billet, nous faisons un zoom sur la perte de cheveux et les traitements disponibles contre ce mal.

Comment les cheveux poussent-ils ?

Connaître le cycle de vie des cheveux est intéressant. Notamment, car c’est un bon indicateur pour comprendre pourquoi, quand et comment ils tombent. Les cheveux sont essentiellement composés de deux parties : la racine (ou follicule pileux)  et la tige pilaire (le cheveu lui-même). Tous les cheveux connaissent un cycle de vie individuel d’à peu près 5 ans. Tout au long de la vie humaine, ce sont entre une vingtaine et une trentaine de cycles qui se succèdent. Chaque cycle pilaire se décline en trois phases : anagène, catagène et télogène.

Phase 1 : La phase anagène, période de croissance

La phase anagène est la phase au cours de laquelle les cheveux poussent normalement. Il est connu que les cheveux poussent plus vite chez les femmes que chez les hommes. De même, la croissance des cheveux dépend également de la période de l’année. Pendant l’été, les cheveux poussent plus vite qu’en hiver. Hormis ces variations, les cheveux au cours de la phase anagène du cycle pilaire poussent d’environ 1 mm chaque trois jours. 

Chez les hommes, la phase de croissance dure entre deux et quatre ans. La gent féminine enregistre une phase anagène plus longue qui peut durer jusqu’à six ans.

Phase 2 : La phase catagène, fin de la croissance

Au cours de cette phase, le cheveu arrête de pousser. Pour cause, le follicule qui lui sert de racine amorce une période de repos qui dure environ trois semaines. Pendant cette période, le cheveu ne reçoit donc plus les substances nutritives qui lui permettaient de croître normalement. 

Phase 3 : La phase télogène, fin du cycle, le cheveu meurt et tombe

À partir d’ici, le cheveu sera expulsé progressivement du follicule pileux vers la surface du cuir chevelu, par une nouvelle tige capillaire en formation. L’ancien cheveu tombera donc de lui-même, au brossage, ou au shampoinnage, laissant un nouveau cycle pilaire démarrer. 

La phase télogène peut durer jusqu’à trois mois environ. 

Bon à savoir

  • Il n’y a aucune synchronisation entre les cheveux, chaque cheveu suit un cycle qui lui est propre. 
  • Sur l’ensemble de la tête, il y a toujours plus de cheveux en croissance que de cheveux qui tombent

À quel moment s’inquiéter ?

Quels traitements à la perte de cheveux

Il est normal de perdre une cinquantaine de cheveux environ par jour. Mais lorsque l’amplitude de la perte est plus importante, atteignant la centaine ou plus, et qu’elle est prolongée sur plusieurs mois, alors cette perte de cheveux est anormale. On parlera alors d’alopécie. 

La quantité de cheveux tombant ne pouvant plus être compensée par la repousse normale des autres cheveux, on assiste alors à un dégarnissement localisé de la chevelure de la personne atteinte.

Causes de la perte de cheveux

Il existe différentes raisons, particulièrement encore méconnues, justifiant une perte de cheveux.

  • Les saisons (automne, printemps) favorables à la mue chez la majorité des êtres vivants ; 
  • les régimes alimentaires, créant des carences et facilitant par la même occasion l’accélération de la perte de cheveux ;
  • le stress ; 
  • les hormones (augmentation chez les hommes, baisse chez les femmes) ; 
  • l’accouchement ; 
  • la chimiothérapie  ;
  • des traitements médicamenteux ; 
  • la pelade ; 
  • l’hérédité ; 
  • etc.

Traitements disponibles contre la perte de cheveux

Le traitement requis lorsqu’une personne souffre de perte de cheveux varie principalement selon la cause véritable de cette perte de cheveux. 

Dans la majorité des cas, un cocktail de suppléments (dont le zinc, la vitamine B, et d’autres substances nutritives) sera prescrit au patient. Dans les cas les plus avancés, le spécialiste conseillera une greffe de cheveux. 

Il existe également sur le marché des traitements alternatifs à la perte de cheveux dont les massages, des plantes aux vertus médicinales et des lotions. 

Le fait est qu’il n’existe malheureusement pas de remède miracle suffisamment efficace contre la perte de cheveux. Les shampoings et autres lotions peuvent, certes, agir en profondeur sur les cheveux, mais n’empêcheront pas véritablement la chute des cheveux. À ce jour, il n’existe que deux molécules dont l’efficacité contre la perte de cheveux a été effectivement prouvée par la science. Il s’agit en l’occurrence du Minoxidil et du Finastéride. 

Le Minoxidil favorise la phase télogène afin que la phase anagène puisse rapidement prendre le relais. Autrement dit, le Minoxidil facilite la chute des cheveux en fin de croissance afin que des cheveux plus sains et plus vigoureux puissent pousser. Cette substance n’est efficace que pour des cas très légers d’alopécie. 

Le Finastéride quant à lui combat la perte de cheveux directement à la source en agissant sur les hormones. Cette substance permet donc de limiter la perte de cheveux et peut être prise en complément au minoxidil. Tout comme cette dernière, le finastéride n’est efficace qu’en début de calvitie. 

Il faut noter également que le minoxidil et le finastéride présentent tous les deux des effets secondaires. Le premier provoque une irritation locale et il est contre-indiqué dans les cas de dermatose : eczéma, psoriasis, lupus… 

Ensuite, lorsque la molécule passe dans le sang, elle  peut entraîner l’apparition de symptômes cardiovasculaires potentiellement graves. Enfin, son efficacité n’est plus optimale après deux ans tandis que le second affecte le moral, la libido et peut même entraîner des troubles de l’érection. Il est donc très important d’éviter l’automédication et de suivre les recommandations de son médecin. 

Le cas particulier de la greffe de cheveux

En ce qui concerne la greffe de cheveux, elle ne permet pas non plus l’arrêt définitif de la chute de cheveux, mais le résultat final est de loin le meilleur de tous les traitements disponibles. Une greffe de cheveux consiste à transplanter des cheveux sains, de l’arrière de la tête (là où ils ne tombent jamais), vers les zones dégarnies, de manière à uniformiser la densité capillaire globale. 

Pour renforcer les effets postopératoires d’une greffe de cheveux, le médecin peut prescrire des traitements supplémentaires contre la perte de cheveux, comme du minoxidil ou finastéride. 

Greffe de cheveux turquie

La limite majeure d’une opération de greffe de cheveux est son coût élevé. En raison des fortes sommes à débourser pour s’offrir une opération de greffe de cheveux en Europe, de nombreuses personnes se voient contraintes de vivre avec leur calvitie. 

Cela dit, le tourisme médical est une alternative encore méconnue du grand public. En effet, pour quatre à six fois moins cher qu’en France, il est possible de s’offrir une greffe de cheveux dans une clinique de standing premium en Turquie. De surcroît, la qualité du traitement est clairement au-dessus des prestations offertes par la plupart des cliniques européennes. 

Il faut noter que la Turquie est devenue une destination privilégiée en matière de tourisme médical. À l’instar de la Silicon Valley dans le domaine du digital, la Turquie est le hub mondial de la greffe de cheveux avec une foison de cliniques et centres de santé spécialisés. 

Notre clinique Cosmedica, située dans la capitale Istanbul, fait partie de ces cliniques turques les plus renommées. Le fondateur de notre clinique, le Dr Levent Acar, est un éminent chirurgien avec plus de 19.000 opérations de greffe de cheveux et de nombreuses récompenses à son actif. Il a participé à la mise au point de l’une des techniques de greffe de cheveux les plus abouties de notre époque : le DHI Saphir.

Si vous êtes intéressés par une opération de greffe de cheveux, c’est avec tout ce savoir-faire que nous, ainsi que le Dr Acar, vous recevrons. Vous pouvez dès maintenant bénéficier d’une consultation gratuite en cliquant ici. Si le sujet vous intéresse et que vous souhaitez en savoir plus, cliquez ici.

Demandez une analyse et une consultation gratuites de vos cheveux

La greffe de cheveux pendant la pandémie de Corona

La clinique Cosmedica prend la situation actuelle très au sérieux et a pris des mesures en conséquence, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la clinique. Nous proposons à nos patients un test PCR COVID-19 sur place. En outre, nous soutenons nos clients qui ont des questions concernant leur transplantation capillaire en Turquie pendant la pandémie.