èchelle de norwood

Qu’est-ce que l’échelle de Norwood Hamilton ?

In this post

L’échelle de Norwood est un système de classification qui permet d’évaluer et de classer la perte de cheveux chez l’homme. Cette échelle, qui a été mise au point dans les années 1950  par le Dr Hamilton, permet d’avoir des repères fixes pour mesurer l’évolution de la calvitie chez les hommes. Nous vous présentons dans cet article l’échelle de Norwood ainsi que les différents stades qu’elle met en lumière. Nous aborderons également les différents traitements disponibles.

L’échelle de Norwood Hamilton: Une classification en 7 stades de la perte de cheveux

L’échelle de Norwood Hamilton est composée de sept stades qui décrivent la progression de la perte de cheveux chez les hommes. Cette échelle est largement utilisée par les professionnels de la santé spécialisés dans les problèmes capillaires.

Histoire de l’échelle de Norwood

L’échelle de Norwood est un système de classification utilisé par les spécialistes de la perte de cheveux pour diagnostiquer les différents stades de la calvitie masculine. Elle se compose de 7 stades principaux et de plusieurs sous-stades.

L’échelle de Norwood tire son nom du Dr James Hamilton, qui l’a initialement développée. Le Dr O’Tar Norwood a ensuite modifié cette échelle dans les années 1970 pour inclure davantage de stades et de descriptions. Grâce à leur travail, l’échelle de Norwood est devenue un outil précieux pour évaluer et classer la calvitie masculine.

Les 7 stades de l’échelle de Norwood

Stade 1 : Ligne frontale intacte

Au stade 1 de l’échelle de Norwood, il n’y a pas de signe évident de perte de cheveux. La ligne frontale est intacte et aucune calvitie n’est visible.

Il s’agit du stade auquel les cheveux de la plupart des hommes restent jusqu’à ce que leur ligne capillaire arrive à maturité (généralement à la fin de l’adolescence et au début de la vingtaine).

En général, il est rare de conserver une ligne capillaire de stade 1 toute sa vie. Les personnes au stade 1 sur l’échelle de Norwood ne perdent que peu ou pas de cheveux.

Stade 2 : Récession des golfes temporaux

Entre 17 et 30 ans, la majorité des hommes connaissent une perte de cheveux similaire. À ce stade de l’échelle de Norwood, les hommes commencent à remarquer un léger déclin de leur chevelure.  La ligne des cheveux remonte alors d’environ 1 à 1,5 cm vers l’arrière, créant une sorte de léger V sur les côtés du front (golf temporaux).  Mais cela ne signifie pas nécessairement que la chute de cheveux est imminente.

À ce stade, une telle ligne de démarcation n’est pas considérée comme un signe de calvitie masculine. Toutefois, la situation peut rapidement changer lorsque les hommes passent du stade 2 au stade 2A.

Le stade 2A est considéré par de nombreux spécialistes de la perte de cheveux comme le véritable début de la perte de cheveux et se caractérise par une nette rechute au niveau des golfes temporaux et de la ligne frontale des cheveux.

Chez de nombreux hommes, la forme en V commence à disparaître, pour se transformer en une forme en M.

Stade 3 : Récession plus marquée des golfes temporaux et frontaux

Au stade 3, la récession des golfes temporaux et frontaux s’accentue. La calvitie devient plus visible et la zone frontale commence à se dégarnir.

Norwood 3 est considéré par de nombreuses personnes comme le premier point d’alerte de la perte de cheveux. Cette phase est généralement la plus courante. À ce stade de l’échelle, la forme classique en M associée à la calvitie masculine devient plus apparente. C’est à ce stade que de nombreux hommes commencent à envisager sérieusement leurs options de traitement.

Stade 4 : Perte de cheveux au niveau du vertex

Les hommes au stade 4 présentent un recul plus important de la ligne des cheveux au niveau des tempes. La bande de cheveux centrale peut s’amincir sur les bords. Cela donne une forme de M plus marquée. De plus,une zone dégarnie peut commencer à se former sur la couronne. Cette zone devient beaucoup moins fournie et le cuir chevelu devient donc plus visible. À ce stade, les patients commencent souvent à envisager la greffe de cheveux.

 Stade 5 : Élargissement de la perte de cheveux au sommet du crâne

Au stade 5, la zone chauve au sommet du crâne (vertex) s’élargit, laissant une bande de cheveux autour de la couronne. Au stade 4, il restait une petite épaisseur de cheveux entre la couronne et la ligne frontale. À la phase 5, cette épaisseur devient encore plus fine. À ce stade, il peut rester ou non quelques cheveux à l’avant du cuir chevelu. Si c’est le cas, ceux-ci sont discrets et ont complètement disparu sur les tempes.

Stade 6 : Réduction de la zone occipitale à l’arrière et sur les côtés

Au stade 6, la zone donneuse à l’arrière et sur les côtés de la tête devient de plus en plus réduite. La densité de cheveux diminue considérablement, rendant la greffe capillaire plus difficile.

Entre les stades 5 et 7, le stade 6 se caractérise par une fusion des zones chauves de l’avant et de la couronne. Cela se produit lorsque le pont de cheveux qui sépare la couronne du front disparaît

Stade 7 : Calvitie avancée avec une zone donneuse très limitée

Au stade 7 de l’échelle de Norwood, la calvitie est avancée et la zone donneuse est extrêmement limitée. Il ne reste souvent qu’une fine bande de cheveux à l’arrière de la tête, tandis que la calvitie domine le reste du cuir chevelu.

Perte de cheveux sur l’ensemble de la tête : de l’avant de la couronne à l’arrière, il manque pratiquement tous les cheveux. C’est la phase la plus difficile à surmonter. Il faut au moins deux traitements pour revenir à une position inférieure sur l’échelle de Norwood.

L’échelle de Norwood est un outil essentiel pour évaluer et classer la calvitie masculine. Elle fournit une classification précise des différents stades de la perte de cheveux, permettant ainsi aux professionnels de la santé et aux patients de mieux comprendre la progression de la calvitie et d’adapter les options de traitement en conséquence.

Les traitements médicaux, tels que le minoxidil et le finastéride, ralentissent la chute des cheveux et offrent une alternative non chirurgicale. Le traitement PRP peut également être une solution pour la calvitie légère. En envisageant la greffe de cheveux, il est crucial d’évaluer soigneusement la zone donneuse, la densité de cheveux et de discuter des résultats attendus avec un spécialiste qualifié dans une clinique de référence.

Share this post